Avinaash I. Munohur

Fondateur

Avinaash I. Munohur est politologue et chercheur  à l’école doctorale « Économies, Espaces, Sociétés, Civilisations : Pensée politique, critique et pratiques sociales » de  l’Université Paris 7 Diderot. Il est également chercheur au Laboratoire de recherches sur le Changement Social et Politique (LCSP). Il a obtenu son Master en Philosophie, avec spécialisation « Critique Contemporaine de la Culture », à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Sa thèse doctorale s’intitule Colonialisme, Capitalisme, Multiculturalisme : le pouvoir à l’Ile Maurice. Il a publié des articles scientifiques dans des revues internationales, participé à des conférences internationales et contribue régulièrement au Forum du Lecteur du quotidien Le Mauricien.

Son travail de recherche porte sur les enjeux contemporains de la citoyenneté,  de la postcolonialité, de la gouvernementalité, de la globalisation, de la culture et du multiculturalisme. 

Marie Cuillerai

Marie Cuillerai est Professeure des Universités et enseigne la philosophie à l’UFR de Sciences Sociales, de l’Université Paris 7 Diderot. Elle est également chercheuse au Laboratoire de recherches sur le Changement Social et Politique (LCSP).

Elle conduit une recherche critique des théories de l’économie politique, de son histoire, et des pratiques économiques de l’émancipation. L’échange dans ses dimensions philosophiques, anthropologiques et économiques, ainsi que le rôle des institutions de régulation de la globalisation se trouvent au centre de sa réflexion. En dialogue avec la Théorie de la Régulation, en particulier la théorie institutionnelle de la monnaie et la philosophie française contemporaine, elle a étudié le capitalisme globalisé, hautement financiarisé, et sa prétention démocratique fondée sur les principes de la gouvernance et de la transparence. Ses questionnements portent sur les formes de pouvoir recouvertes par cette gouvernementalité en faisant l’hypothèse que l’exigence éthique revendiquée, quand bien même elle dissimule des rapports de force, n’offre pas des points de résistance univoques. Elle fait valoir que communauté et communs offrent un contrepoint critique, immanent aux pratiques  actuelles de gouvernementalité, tant du côté des subjectivations de résistance que du côté de la police des dynamiques de reproduction du capitalisme.

Parmi ses nombreuses publications figurent notamment :

- Communauté monétaire. Prolégomènes à une philosophie de l’argent, L’Harmattan, 2000.
- De l’argent faisons table rase, Éditions Chatelet Voltaire, 2011
- Spéculation, éthique, confiance. Essais sur le capitalisme vertueux, Payot 2009 (réédition 2013)
- Politiques de la monnaie, Implications Philosophiques, Dossier Deleuze, mai 2016.

Javier Aguero

Philosophe et Sociologue. Javier Aguero a obtenu son Master en Philosophie Politique à l’Université du Chili et son Doctorat de Philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Ses axes de recherche sont centrés autour de la philosophie française contemporaine et la psychanalyse, notamment leurs traductions et leurs transpositions dans les mondes chiliens et latino-américains. Il vient de publier deux livres en France et au Chili : « Les Silences du Pardon : Archives, Deuils et Héritages dans la Transition Chilienne » (L’Harmattan, France) ; et « Jacques Derrida : envios pendientes. (Im)posibilidades de la democracia » (Cenaltes, Chili).

Javier Aguero a également effectué un important travail de traduction qui a rendu possible la diffusion d’auteurs contemporains importants en Amérique Latine. Parmi ses traductions récentes, les plus importants sont : « Pardonner. L’impardonnable et l’Imprescriptible » de Jacques Derrida (LOM, Chili) et « La Culture de la Peur 1 : Démocratie, Identité, Sécurité » de Marc Crépon (LOM, Chili).

Javier Aguero est actuellement professeur de philosophie à l’Université du Chili ainsi que conférencier en France, en Argentine, en Pologne et en Espagne. Il publie régulièrement sur le thème du pardon, de la mémoire, de l’histoire, de la violence et de la démocratie au Chili, ainsi que dans de multiples revues académiques internationales.

Frédéric Rambeau

Frédéric Rambeau, agrégé et docteur en philosophie, est Maître de Conférences à l’Université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis. Il est également chercheur au Laboratoire de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP).

Sa recherche porte sur les théories de la subjectivation dans la philosophie française contemporaine

Il est l’auteur de Les secondes vies du sujet (Deleuze, Foucault, Lacan), Hermann, 2016, Droit de mort et pouvoir sur la vie, Gallimard, 2006 ; ainsi que de nombreux articles.